L’Introspection

Dans son essai Autogénèses. Les brouillons de soi 2 (Seuil Poétique, 2013), l’écrivain Philippe Lejeune définit l’autobiographie comme le « récit rétrospectif en prose qu’une personne fait de sa propre existence, lorsqu’elle met l’accent sur sa vie individuelle ». Démarche introspective que je ne peux de facto m’empêcher de rapprocher de l’art de l’autoportrait, en peinture ou en photographie : ne s’agit-il pas en effet de s’y raconter aussi en un dialogue direct et intimiste, sans fard et subjectif, émancipé de la médiation d’autrui; d’offrir un instantané plus ou moins prémédité de soi à travers le style et la mise en scène de son choix ? C’est ainsi que ce noir et blanc épuré saisit l’esprit d’une artiste dont le perfecto sans manches et le ténébreux lipstick achèvent de flatter l’électrisant magnétisme des traits acérés…
ps: Le travail d’Anaïs Popy est visible ici …
 
In his essay Autogénèses. Les brouillons de soi 2 (Seuil Poetics, 2013), the writer Philippe Lejeune defines autobiography as « retrospective prose narrative that a person makes of his own existence, when focusing on his individual life « . Introspective approach that I can not help but de facto closer to the art of self-portrait, in painting or in photography: direct, subjective and intimate dialogue, emancipated from the mediation of others; providing a more or less planned self-snapshot through the style and the staging of his choice. This is how this uncluttered black and white flawlessly catches a certain atmosphere, while the sleeveless perfecto and the dark-flavored lipstick achieve to emphasize a sharp and wild charisma…
ps/ Anais Popy’s work is Here
Publicités

5 réflexions sur “L’Introspection

  1. Thank you for introducing me to this great photographer. I'm actually impressed of how much her pictures show of feminine personality. They're not just a pleasure for the eye. Have a nice day, Antoine!www.nymphashion.com

    J'aime

  2. Bonjour Antoine ,Lire dans les yeux de son modèle c'est tout l'art de Anaïs Popy ici entre le cuir noir brillant du blouson qui répond aux yeux sombres et à la bouche interrogative , dualité entre les peaux intensité et attirance du portrait .J'ai visité le blog de l'artiste , elle ne travaille pas qu'avec les yeux , elle transporte son talent en indicible trouble .Belle soirée à vous , bises soyeuses

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s