Fashion Fantasy

« Mon métier, c’est le dialogue amoureux de cette femme nue 
avec tous les sortilèges de mes enroulements de tissus » 
(Yves Saint Laurent) 
Ou l’art de résumer en une fulgurance lumineuse l’essence même de la mode saisie au prisme du pouvoir d’évocation fantasmatique . . .
ps: Cette sidérante créature à la grâce boudeuse, avec qui la mélancolie exhale d’enivrantes § capiteuses effluves, est Merina Vo from Haute Rooster


« My job, it is the loving dialogue of this naked woman 
with all the spells of my fabrics’ rolling-ups  » 
(Yves Saint Laurent) 
Or How to summarize by an enlightened fulgurance the essence of Fashion as seen through the privileged prism of fantastical power of evocation …
ps: This staggering creature, whose sulky(licious) gracefulness never fails to subtend § sublimate the Allure, is Merina Vo from Haute Rooster
Publicités

22 réflexions sur “Fashion Fantasy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s