California

« Non pas conceptualiser la réalité, mais réaliser le concept, et matérialiser les idées. Celles de la religion et de la morale éclairée du XVIIIe siècle bien sûr, mais aussi les rêves, les valeurs scientifiques, les perversions sexuelles. Matérialiser la liberté, mais aussi l’inconscient. Nos fantasmes d’espace et de fiction, mais aussi de sincérité et de vertu , ou les délires de la technicité – tout ce qui a été rêvé en deçà de l’Atlantique a des chances de se réaliser au-delà. Eux (ps: les Américains) fabriquent du réel à partir des idéologies, nous (ps: les Européens) transformons le réel en idées, ou en idéologie. N’a de sens ici que ce qui se produit, se manifeste, n’a de sens pour nous que ce qui se pense, ou se cache. »
In Jean Baudrillard, Amérique, Paris, Grasset et Fasquelle, 1986
Impossible de douter que cet intellectuel critique multi-cartes (1929-2007), prompt à exalter les Etats-Unis ès qualité de déconcertant foyer de l’Utopie réalisée, eut été enclin à voir en la sublime Annabelle Fleur from VivaLuxury la majestueuse illustration d’hypothétiques analyses personnelles en matière de Beauté, de Sophistication tempérée § de Grâce incarnée . . .
« Not conceptualize the reality, but realize the concept, and realize the ideas. Those of the enlightened religion and morality lof the XVIIIth century of course, but also the dreams, the scientific values, the sexual perversions. Realize the freedom, but also the unconscious. Our fantasies of space and fiction, but also sincerity and virtue, or the frenzies of the technicality – All which was dreamed below the Atlantic Ocean is lucky to come true beyond. They (ps: the Americans) make some reality from the ideologies, us (ps: the Europeans) let us transform the reality into ideas, or into ideology. Here as sense only what occurs, shows itself,
Only has sense for us which thinks, or hides.  »
In Jean Baudrillard, America, Paris, Grasset and Fasquelle, 1986
Impossible to doubt that this critical intellectual figure (1929-2007), likely to extol the United States as the bewildering cradle of realized Utopia, would have been inclined to see the sublime Annabelle Fleur from Viva Luxury as the majestic embodiment of hypothetical analysis in terms of personified Grace § subtly sophisticated Beauty . . .
Publicités

22 réflexions sur “California

  1. Très jolie ! Un peu de littérature et de réflexion ne font pas dans de mal dans un monde d'apparences.. Même si l'idée sur les Americains qui font du concret et nous qui philosophons est en partie vraie, c'est un peu un raccourci je trouve Le Zap Mode, émission vidéo, défilés, interviews de bloggers, look, tendance & boutiques..http://www.facebook.com/zapmode

    J'aime

  2. Beauté, Sophistication, Grâce…assurément. Elle est superbe et elle le sait, dommage que ce soit aussi perceptible sur cette photo : un léger sourire serait bienvenu 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s