« The BOMBnextDoor’s Vertigo, Or the (almost) unspeakable charm of Real Glam »


C’est dans l’esprit de sa précédente contribution que Magali from Living The Vogue nous gratifie ici d’une nouvelle interprétation de la coolitude sexy / stylisée en territoire domestique, élégant shooting où l’Artifice (Saint-Graal de la plénitude narcissique) prend (subtilement) le pas sur l’Hédonisme enjoué du breakfast : Loin de toute arrogance surjouée, mise en scène dans la complaisante contemplation d’une image adorée, le Miroir catalyse les doutes de celle qui n’a pourtant (absolument) rien à déplorer, tant son charisme et sa sculpturale prestance relèvent de l’évidence. Le Black § White accentue pour sa part la dimension mélancolique, un brin crépusculaire du propos, honorant en majesté le caractère éternellement passionnel de LA Vanité . . .
In the style of her previous contribution, Magali from Living The Vogue Here gives us a new interpretation of a certain sexy / stylized coolness on domestic territory idea, elegant shooting where Artifice (Holy Grail in terms of narcissistic fullness) subtly takes the place of Breakfast’s playful Hedonism : but far from any kind of overplayed Arrogance, directed through complacent self-contemplation, Mirror catalyzes the doubts of the One who has (absolutely) nothing to deplore, so much her raw charisma and her sculptural presence recover from the evidence. The uncluttered Black § White aesthetics faultlessly emphasizes the melancholic, slightly crepuscular mood, and majestically honours Vanity’s everlasting appeal . . .
Publicités

11 réflexions sur “« The BOMBnextDoor’s Vertigo, Or the (almost) unspeakable charm of Real Glam »

  1. J'aime beaucoup cette série de photos en noir et blanc. Elles sont à l'image de cette dame… Les mots me manquent Antoine. Tu commentes tellement bien les posts que mon commentaire à côté des tiens semble dérisoire;-)xoxo from a « chasseuse de styles » in Brussels my dear;-)Céline Mademoiselle

    J'aime

  2. WOow ET ta « Urban casual-ittude » de Rentrée se fait aussi sensuelle que raffinée avec cette chemisette sans manches § ce slim effet « peinture à même la peau » I (shyly) must say !!!à Bientôt, Antoine- Oooh, merci beaucoup ! Ça me touche énormément : ) !!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s