« Because The Art of GLAM Conceptualization is a contemporary Existentialism »

« Fashion Bloggeuse »: « Cyber Fashionista qui, sachant mettre en scène l’insolente variété de sa créativité modesque se voit (spontanément) investie d’un (chimérique ou authentique) pouvoir de prescription stylistique ; Trendy Egérie de proximité d’un Monde globalisé, plus web-connecté que jamais, susceptible de sacrifier Fraicheur et Spontanéité sur l’autel de l’Arrogance narcissisante dès lors que l’interactivité altruiste et désintéressée se fossilise en un monologue autosatisfait, gorgé de condescendance feutrée » . . .

« Fashion Bloggeuse »: « Cyber Fashionista who, knowing how to stage the wide variety of an exquisite sense of modesque creativity (spontaneously) is invested with one (authentic or chimerical) power of stylistic prescription ; Trendy Muse of a Globalized Universe, more web-connected than ever, sacrificing Freshness and Spontaneity on the altar of narcissistic Arrogance since disinterested and altruistic interactivity fossilizes herself into a kind of self-righteous monologue, exuding felted condescension » . . .
ps: I would love calorosamente thanking Giulia from The Sinous Elegance for letting me illustrate this definition with One of her pictures, by specifying that this as uber bright as constantly enlightened Roman Girl exclusively incarnates the better part of this definition, which naturally accepts many glossy exceptions . . .
Publicités

18 réflexions sur “« Because The Art of GLAM Conceptualization is a contemporary Existentialism »

  1. J'aime beaucoup le concept de « prescription stylistique ». Ça rejoint tout à fait ma pensée. Mais si on analyse bien ce phénomène, on est plutôt « face » à des lectrices qui sont en carence d'inspiration et de « caractère ». D'où cette fâcheuse tendance de LA blogueuse mode à considérer ce qu'elle partage comme rationnellement avéré. Or il n'en est rien à mon sens. Si le style de chacune s'inscrit dans un registre soit-disant personnel, on remarque au fil du temps qu'on est plutôt face à un style hyper conformiste alliant créativité artistique (chez certaines) et auto satisfaction puante chez les autres. D'où mon aversion pour beaucoup de ces blogs qui se veulent « instructifs ». J'en reviendrai toujours à la sublime réplique d'Emmanuelle Béart (séductrice par excellence face à une Isabelle Huppert guindée et frustrée en quête de conseils sur la séduction dans le film d'Ozon (Huit femmes) : « La féminité et l'élégance, ce sont des choses qui ne s'apprennent pas, ce sont des armes qu'on a ou qu'on a pas. »Alors s'il est tout à fait possible de parvenir à un résultat satisfaisant en maniant l'art de l'habillement, on est loin de pouvoir de nos jours trouver des sujettes qui se distinguent, dans cette époque fade aux goûts unifiés.

    J'aime

  2. Quelle définition ! et surtout quelle vérité! Je suis contente de ne pas en etre une fashion blogueuse au sens literal… Ce que j'aime c'est capturer l'emotion, la personalité, et les expressions corporels de ceux que je croise dans la rue, tout en essayant d'ameliorer ma technique! c'est surement, et seulement à mon avis et respectant chacun, plus epanouissant que de poser devant un appareil…Bisous AntoinePs: cette photo est superbe, et quelle modèle !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s